top of page
Rechercher

Distraction ou ressource ? Où puise t'on notre énergie vitale ?

Dernière mise à jour : 30 avr. 2023

Il n'y a pas si longtemps, je me suis rendu compte que ce qui ressourçait mon mari me prenait de l'énergie et vice-versa. J'ai compris l'importance de cette prise de conscience et ce qu'elle allait changer dans notre vie et les disputes qui auraient pu être évitées. Et j'ai commencé à réfléchir sur ce sujet.


Vous êtes-vous déjà réellement posé cette question ? Qu'est-ce qui me ressource ? Et pas qu'est-ce que j'aime faire pour me distraire. Quelle activité je fais, quelles personnes je vois pour ressentir des sensations et des émotions positives et remonter ma jauge d'énergie ? On attend parfois toute la semaine le week-end ou ensuite les vacances, mais vous ressourcez-vous pendant ce temps libre ? Et est-ce que votre conjoint se ressource de la même manière ?


Et surtout vous rendez-vous compte que parfois, on s'épuise pour faire plaisir...


Qu'est-ce que l'on perd parfois à faire plaisir ?


Qu'est-ce que tu fais pour le week-end ? On va diner chez un ami d'enfance de mon mari. Qu'est-ce que tu fais pour les vacances ? Je vais chez mes beaux-parents. Ce sont des activités très simples, au pire si elles ne vous ressourcent pas, ça ne peut pas faire de mal. Ça fait plaisir à votre conjoint et il vous suffit d'être présent, écouter, sourire, discuter. Mais si finalement passer son week-end à faire plaisir pouvait vous prendre plus d'énergie qu'il n'y parait ? Et surtout, est-ce que votre conjoint se rend compte que pour vous ça peut être un effort qui ne vous apporte pas le bénéfice que ça lui apporte à lui ? Il y a de fortes chances que vous ne vous rendiez pas compte, ni l'un ni l'autre de l'impact de ces petits efforts du quotidien.



S'adapter c'est parfois un effort


Aux dernières vacances je m'étais organisée pour que nous passions une semaine avec mon meilleur ami que je ne vois pas souvent. Je me réjouissais de ce moment. Au milieu de la semaine mon mari m'a dit qu'il devait rentrer travailler. J'ai d'abord été très contrariée de son départ. Je l'ai vécu comme un abandon. Puis lors de ma méditation matinale, j'ai eu une prise de conscience. Je me suis rendu compte que je pouvais discuter avec mon ami jusqu'à 1 heure du matin et ne pas ressentir la fatigue alors que souvent je tombe de sommeil dès 22h. Et j'ai compris que discuter avec lui était une grande ressource, il me connait depuis 30 ans, nos liens sont très forts. Mais pour mon mari c'est juste un de mes amis et même s'il est très sympathique, ce n'est pas pour lui une ressource. C'est devenu très clair pour moi que nous ne vivions pas les mêmes vacances. Mon mari cohabitait pendant que je prenais un grand bol d'énergie. Est-ce qu'on peut vraiment se ressourcer lorsque l'on doit s'adapter à quelqu'un qu'on connait peu ? Tout à fait car certaines personnes n'envisagent pas les vacances autrement qu'en allant vers des civilisations à découvrir.

Mais ce n'est pas le cas de mon mari, c'est un accro du travail et la perspective de rentrer travailler dans une ville vide où il pourrait être concentré, écouter des podcasts qui l'intéressent et développer des nouvelles idées était finalement pour lui plus enthousiasmante qu'une semaine à la plage. Et c'est la même chose pour moi. Je suis française et il est italien et même si je maitrise parfaitement sa langue les diners entre amis où tout le monde parle en même temps restent épuisants pour moi et me demandent de l'énergie. Il ne le comprend pas toujours car lui en revient ressourcé. Même décalage avec les enfants qui regorgent d'énergie et doivent dépenser le trop-plein en fin de journée en hurlant, courant et sautant partout lorsque l'on aurait justement besoin de calme pour se ressourcer.



Ressource ou distraction ?


Il est vraiment intéressant de prendre conscience de cette énergie vitale qui nous anime et du fait qu'elle n'est pas inépuisable et qu'elle ne dépend pas forcément de notre quantité de sommeil ou de notre niveau de fatigue en général. Combien de fois avez-vous pensé être complètement épuisé pour finalement vous retrouver à faire la fête jusqu'au petit matin parce que vous vous amusiez tellement que vous avez complètement oublié le temps et votre fatigue. On pourrait penser que c'est la même chose pour tout. Par exemple il nous arrive d'être épuisé et pourtant de passer plusieurs heures devant un écran au lieu de dormir. Et cependant ces deux exemples sont très différents. Dans un cas il s'agit plutôt d'une ressource et dans l'autre il s'agit souvent d'une distraction.

Finalement la différence entre les deux est simple à définir, il suffit de voir comment on se sent après. Lorsque l'on fait une activité qui nous régénère, on a souvent le sourire aux lèvres dans les heures qui suivent, on se sent reboosté, plein d'énergie. Lorsque l'on s'est simplement distrait on se sent au contraire un peu apathique, voire fatigué, si c'était juste pour faire plaisir et même coupable, si on se rend compte qu'on a passé plusieurs heures à passer le temps alors qu'on a souvent des choses utiles à faire.


L'énergie vitale, ce sur quoi travaillent entre autres l'acupuncture, l'ostéopathie et bien sur la sophrologie pour vous transformer.

Prenez conscience de vos ressources


Après cette prise de conscience que j'ai vécue, la sophrologue que je suis n'a pas pu s'empêcher de faire le lien avec son métier et avec la manière dont j'aide mes clients. Être conscient de cette jauge de disponibilité, de vitalité permet de se ménager et d'apprendre à dire stop, aux autres ainsi qu'à soi-même. Toutes les émotions sont souvent exacerbées lorsque l'on est abattu, d'où l'importance de ménager sa vitalité. Avec la sophrologie c'est par la conscience que l'on fluidifie cette énergie parfois bloquée et qu'on lui permet de circuler à nouveau. On réalise ce qui fait frein ou parfois barrage à cette circulation. Et l'on prend conscience également que l'on a en soi les richesses, les capacités et les refuges qui régénèrent notre source de vie. L'évocation mentale de ce qui vous ressource réveille cette énergie vitale comme le ferait l'activité elle-même. Vous ressentez les mêmes sensations de bien-être, de joie et de motivation. Vous devenez maitre de votre puissance.


Les accompagnements en sophrologie sont tous uniques car ils s'adaptent à chaque personne en répondant à ses besoins spécifiques et en activant ses propres ressources. J'inclue cette phrase à la fin de chaque article depuis que j'ai créé mon blog. Avec celui-ci, elle prend tout son sens.


N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations ou prendre rendez-vous.

stefanie.sofro@gmail.com

+33665539039


Si vous aimez, likez, commentez et partagez !

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page